Yoko Gunji

Née en 1936 au Japon, Yoko Gunji y a été formée à la céramique avant d’arriver en Mai 68 à Paris. Elle a travaillé avec Daniel de Montmorant en Bourgogne sur la recherche chimique de la matière de la céramique qui fut son premier mode d’expression. Par la suite celui-ci s’est métamorphosé en une série de performances à travers trois Cellules réalisées en 1975, 1976, 1978 dans la région de Nice. Ces performances furent filmées en super8 puis éditées sous forme de pamphlets, témoins de sa condition artistique et de l’esprit de liberté et de résistance propre à l’époque post-Mai 68. La participation d’amis, d’étudiants, d’artistes ou poètes comme Daniel Biga viendront donner de l’interaction à ces performances. Depuis cette époque charnière, la performance lui a permis de conquérir d’autres territoires artistiques comme le dessin, la peinture, la sculpture en céramique et plus récemment le médium de la photocopie à travers Poésie de la photocopie et Laser poésie.