Dan Azoulay

Né en 1950 à Tunis, Dan Azoulay et ses parents s’installent à Nice en 1954. Il commence par peindre puis, subissant très jeune l’influence de l’Internationale Situationniste, pratique ses premières dérives dès 1967. En 1968, il donne deux concerts Fluxus avec Ben Vautier à Avignon et à Nice. Exalté, poète, mystique, déréglant ses sens, Dan Azoulay laisse une œuvre et le souvenir d’une vie d’une force rare. Si la majeure partie de ses travaux semble être aujourd’hui perdue, il reste cependant de singuliers plans de dérives, quelques traces photographiques de celles-ci, mais aussi d’élégants dessins et collages, de rares poèmes, récits de rêves, enregistrements, ainsi que la résonance de nombreuses actions subversives et illégales, fruits d’une révolte aussi pure que violente. Il meurt mystérieusement à Bombay en 1979.