ORLAN

Née en 1947 à Saint-Étienne, ORLAN engage dès les années 1960 un travail sur les pressions politiques, religieuses et sociales liées au corps. Le sien est son propre matériau, un terrain d’expériences souvent radicales, ou du moins troublantes. Dans Orlan accouche d’elle-m’aime, en 1964, l’artiste donne naissance à un personnage, tel un corps inerte et androgyne, tout en se donnant une nouvelle identité. Elle tisse un peu plus tard des draps maculés de traces de sperme de ses compagnons, puis mesure l’espace public avec son propre corps. Le baiser de l’artiste aux visiteurs de la FIAC, en 1977, la rend célèbre. En 1990, elle entreprend un travail chirurgical qui va l’amener à modifier une grande partie de ses traits et de sa physionomie. À la violence faite aux femmes, elle renvoie la violence de ces opérations.