Philippe Perrin

Né en 1964 à Grenoble, Philippe Perrin marque depuis la fin des années 1980, la scène artistique avec des œuvres où fiction et réalité s’entrechoquent en utilisant les codes de la violence sportive, policière, sociale, religieuse et intime. Ainsi, ses installations mettent-elles en scène des faits-divers entrés dans l’inconscient collectif ou des situations liées aux violences urbaines contemporaines. Ses sculptures prolongent cet univers avec des armes (Uzi, Berettas, AK47...) ou autres objets (bagues, chapelets, lames de rasoirs, couronne du Christ) agrandis et détournés de leur sens originel. Ses photographies finissent de happer le spectateur dans une auto-fiction emprunte d’images de romans et de films policiers connus de tous.