Serge III

Né en 1927 à Meudon, décédé à Nice en 2000, frère de l’écrivain Zoé Oldenbourg, Serge III découvre la performance en 1963 lors du passage à Nice de Georges Maciunas. Une « révélation » qui fera de lui un des principaux acteurs des concerts Fluxus. Ses performances seront marquées du sceau de la subversion : roulette russe (au Festival de la Libre expression organisé par J.-J. Lebel en 1964), détournement d’autobus, agressions d’identité... En 1966, il sera emprisonné pendant quatorze mois à Prague pour avoir donné son passeport à un militaire qui a fui le pays (racontés dans son « Journal de Prison »). En 1974, il croise l’histoire en participant au Portugal à la révolution des œillets. Parallèlement, il a développé tout au long de sa vie une œuvre plastique particulièrement iconoclaste (contenus, tricolores, barbelés, miroirs-prisons, etc.).