Niki de Saint Phalle

Née en 1930 à Neuilly-sur-Seine (morte en 2002 à San Diego aux Etats-Unis), Niki de Saint Phalle est essentiellement connue pour son appartenance au mouvement des Nouveaux Réalistes et pour ses Nanas, sculptures de femmes plantureuses et colorées réalisées avec du grillage, du papier mâché et du polyester. On sait moins qu’elle débuta sa carrière d’artiste avec Les Tirs, performances durant lesquelles des spectateurs sont invités à tirer à la carabine sur des poches de couleur, éclaboussant ainsi des assemblages de plâtre. Les Tirs constituent le symbole d’une violence matérialisée, le tourment d’un passé douloureux.  « Il existe dans le coeur humain un désir de tout détruire. Détruire c’est affirmer qu’on existe envers et contre tout. »