Isidore Isou

Né en 1925 en Roumanie (mort en 2007 à Paris), Isidore Isou s’installe à Paris et crée le mouvement Lettriste en 1945. Rapidement rejoint par Gabriel Pomerand, il développe une conception nouvelle de différents champs des arts, des sciences humaines et économiques, jusqu’à repenser le cinéma, la théologie, l’érotologie. Le discours est disruptif, les canons esthétiques sont malmenés et les actions destructrices de toute lignée historique. Son film Le Traité de Bave et d’Eternité est présenté au Festival de Cannes en 1951, non terminé et en apparence destructuré par l’absence de relation directe entre son et image. Les réactions du public sont violentes, la projection est interrompue. Le jeune Guy Debord est dans la salle, enthousiasmé. Il rejoindra le mouvement à Paris quelques mois plus tard.