Publik

Description: 
Mesdames et Messieurs

A partir du moment où vous aurez pris conscience de la pleine signification de ce texte et où le rideau sera ouvert, vous serez, ainsi que tous les spectateurs présents, acteurs à part entière dans Publik.

Publik est une pièce indéterminée, vous êtes libres de partir ou de rester. Vous êtes entièrement responsables de vos gestes et de vos paroles.

La pièce va durer une heure.

Toutes les réactions, même les plus infimes et imperceptibles font partie de Publik ; les regards, les personnes qui se retournent, les incertitudes, les départs, les groupes, les pensées, les rires, l'impatience, la tension.

L'auteur précise qu'il ne s'agit en aucune façon d'un canular.

Bonne soirée
Concepteur: 
Ben
Robert Erébo
Executant: 
Ben
Robert Erébo
Théâtre Total
Organisateur: 
Ben
Contexte théorique: 
Publik est une pièce de théâtre qui a été conçue et rédigée par Ben et Erébo en novembre 1962 à la Taverne Alsacienne rue Hôtel des Postes à Nice. À l'époque Ben ignorait totalement l'œuvre de la Monte Young et surtout la composition 1960 #6 qui ressemble beaucoup à Publik.
Effectuations: 
Documents: 

Ben, Robert Érébo | trace de la performance "Publik", 1965

Type: 
Imprimé
Technique description référence: 
Ben, Robert Érébo | trace de la performance "Publik", 1965 | © Ben - ADAGP, Paris 2012, Robert Érébo | courtesy Ben
Ben
Ben, Robert Érébo | trace de la performance "Publik", 1965 | © Ben - ADAGP, Paris 2012, Robert Érébo | courtesy Ben
Ben, Robert Érébo | trace de la performance "Publik", 1965 | © Ben - ADAGP, Paris 2012, Robert Érébo | courtesy Ben

Ben, Robert Érébo | trace de la performance "Publik", 1965

Type: 
Imprimé
Technique description référence: 
Ben, Robert Érébo | trace de la performance "Publik", 1965 | © Ben - ADAGP, Paris 2012, Robert Érébo | courtesy Ben
BEN_VA
Ben, Robert Érébo | trace de la performance "Publik", 1965 | © Ben - ADAGP, Paris 2012, Robert Érébo | courtesy Ben
Ben, Robert Érébo | trace de la performance "Publik", 1965 | © Ben - ADAGP, Paris 2012, Robert Érébo | courtesy Ben