Triptyque photographique, restructuration spatiale n° 7

Série: 
Restructurations spatiales
Description: 
Trois cercles alignés ont été dessinés au sol dans l’axe de la porte d’accès aux arènes de Cimiez. Au-dessus et au centre de chaque cercle coloré (jaune, bleu et rouge) est suspendu dans l’espace un appareil photographique fixé à une corde élastique. Chacun des trois protagonistes se déplace au sein de son cercle et à un moment indéterminé se saisit de l’appareil photographique, arme l’appareil, déclenche le retardataire, tire sur la corde élastique puis lâche l’objet. L’appareil photographique effectue alors un parcours dans l’espace au cours duquel une photographie est prise. L’opération est répétée plusieurs fois. Elle donnera lieu à un ensemble de photographies aléatoires. Tous les clichés pris à un moment indéterminé dans le temps et dans l’espace sont considérés par l’auteur comme « bonnes », puisqu’il considère « qu’un appareil photographique ne peut que produire des images, c’est sa fonction ». Le jugement de valeur sur ces images reste à la charge du spectateur.
Concepteur: 
Noël Dolla
Executant: 
Noël Dolla
Contexte théorique: 
Maintenant il devient possible de faire une Restructuration Spatiale où le Triptyque ne serait plus le fait d’une impression optique, mais création Triptyque due uniquement à des Relations Mentales.
Ex : un point à Nice, un point à Tokyo, un point à New York.
Le point serait à voir et à penser comme faisant partie d’un ensemble, Triptyque mentalement indissociable.

Noël Dolla Février 1970
Effectuations: