Papier toilette

Type de performance: 
happening
Description: 
C’est un projet « politique », tout le monde n’y a pas participé, seulement ceux conscients de l’immense récupération des « anciens combattants » et « de la douleur ineffaçable des familles ». Il s’agissait autour de la commémoration officielle, et surtout pas le jour-même, de transformer en « jour de fête », car il marque la fin de l’horreur de la guerre industrielle expérimentée en 14-18, chaque jour qui passe. Ce n’était pas un geste iconoclaste, au contraire, mais un geste inaugural d’une autre approche du respect dû aux personnes. Ainsi, quelques-uns parmi nous décidèrent de se rendre sur les lieux. La peur et l’inquiétude étaient là. Mais nous voulions affirmer que fêter c’était à chaque instant possible, chaque jour. Ainsi, faisant référence à Nice, ville de cotillons et serpentins, un message de fête pourrait être joué en détournant des rouleaux utilisés quotidiennement : des rouleaux de papier toilette utilisés comme cotillons, comme serpentins.
Ils furent jetés déroulés du haut de la colline du château, juste quelques-uns.
Résultat : aucune conséquence, vraiment aucune, car une pluie torrentielle a dissous nos piètres cotillons dans la soirée-même et il est bien possible que nous ayons été les seuls à savoir que nous avions fait cela. Un authentique fiasco pour une bonne intention antimilitariste, non-violente et pacifiste.
Le geste a eu lieu mais n’a pas été revendiqué par Garage 103. Pourquoi ?
Concepteur: 
Garage 103
Executant: 
Garage 103
Organisateur: 
Garage 103
Effectuations: