Cimetière d'artistes

Description: 
L’action consiste à revendiquer verbalement un cimetière.

Un cimetière d’artistes verra-t-il le jour ?
Un projet a été déposé en mairie de Nice par les soins des Editions Giletta. D’autres suivront !…

Chez Jean MAS à la campagne et dans un esprit qui préfigurait déjà sa prochaine performance "campagne électorale", prenait jour le projet dit du « cimetière d'artistes ». Gilbert Grisoni s'engagea dès ce jour à suivre et à assurer l'étude théorique d'une réalisation possible.
A l'occasion d'une soirée mémorable à l'Artistique, Jean Mas exprima les grandes lignes de cette élaboration et suscita dans la salle une abondante et houleuse controverse. Pour fixer quelques idées, Guy Rottier réalisa quelques dessins de sépultures possibles qui constituèrent l'amorce concrète d'une collaboration avec les artistes intéressés. Il semblerait qu'une telle conception puisse trouver sa place dans un cadre institutionnel. Très sensible aux pôles d'intérêts indiscutables que générerait cet espace artistique qui d'une manière contemporaine inscrirait ce nouveau cimetière-musée dans la ligne de celui du père Lachaise ou celui de Gênes, nous recevons des appuis éminents de sources très diverses.
Fort de ces encouragements et d'une analyse de faisabilité, Mr Gilbert Grisoni décida de soumettre à son bureau d'études le dossier naissant de cette entreprise.

Lettre de Gilbert Grisoni à Jean Mas :

Cher ami,
Très prochainement, j'organise à l'auditorium du M.A.M.A.C. une soirée sur le thème: Cimetière - Musée d'Artistes Contemporains.
En effet, j'ai à coeur de défendre un projet qui vise à doter la région d'un tel lieu.
Cette singularité dans une perspective contemporaine inscrit cette entreprise dans une expression de renouvellement de l'art funéraire.
Après une première étude de faisabilité s'appuyant sur l'existence de lieux de sépultures très visités, je suis persuadé que nous pouvons très sérieusement envisager une telle réalisation.
Je souhaiterai connaître votre sentiment sur ce sujet, aussi, très prochainement mon bureau d'étude vous contactera et sollicitera également votre participation et présence à notre réunion.
Certain de la surprise et de l'intérêt que vous porterez à une telle démarche, je vous prie de recevoir mes plus amicales salutations.


réponse de Jean Mas :

Cher ami,
Sur ce thème, fin 95 une exposition-débat fera le point sur le sujet. A cette occasion, une plaquette de dessins de Guy rottier sera éditée.
Nous allons prochainement consulter diverses personnalités du monde artistique en souhaitant leurs avis et engagements pour ce projet.


Jean Mas
Présenté en 1995 à la Loft Galerie de Nice, sur une idée de Jean Mas, mise en forme par l’association des « Conspiratifs » avec les dessins de Guy Rottier.
- Le seul domaine innovant dans la région pour un architecte est-il celui de la dernière demeure ?
- Prendre place dans un cimetière, c’est s’inscrire dans la continuité du Musée.
- Chaque tombe ou cénotaphe sera représentatif du travail de l’artiste.
- Après le Père Lachaise, Gênes, ce cimetière se veut un lieu sympathique de visite, d’exposition permanente, dans lequel les artistes de l’Ecole de Nice cohabiterons sans 'maudire'.
Jean Mas | photographie de la performance "Cimetière d'artistes", 1995 | © Jean Mas | photographie : © DR | courtesy Alain Amiel
Jean Mas | photographie de la performance "Cimetière d'artistes", 1995 | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Concepteur: 
Jean Mas
Executant: 
Jean Mas
Sources bibliographiques: 
cité in Performas, 40 ans d'art d'attitude, Alain Amiel, 2010
Organisateur: 
Jean Mas
Effectuations: 
Objets: 

Dessins de Guy Rottier, projet pour le cimetière d'artistes

Technique description référence: 
Dessins de Guy Rottier, projet pour le cimetière d'artistes
Jean Mas | trace de la performance "Cimetière d'artistes", 1995 | © DR | courtesy de l'artiste
Jean Mas | trace de la performance "Cimetière d'artistes", 1995 | © DR | courtesy de l'artiste