Une artiste est morte

Description: 
Anne et Bernard Tréal, sans l'accord de la direction de la fondation Maeght, distribuent lors du vernissage de l'exposition Hommage à Miró des enveloppes portant l'inscription « Une artiste est morte » contenant chacune une balle de revolver (peut-être calibre 12). Cette action a été menée en hommage à Martine Doytier, artiste, qui venait de se suicider d'une balle dans la tête. Beaucoup d'officiels étaient présents dont Jean-Louis Prat, à l'époque directeur de la fondation.
Anne Marie Tréal-Bresson déclare :
« Nous n'avons même pas pensé à demander l'autorisation à Jean Louis Prat, premièrement parce qu'il nous aurait dit non et deuxièmement nous étions tellement tristes de sa disparition que nous l'avons fait spontanément.

« Les vraies performances se passent d'autorisation... »
L'artiste va là où il doit aller, et fait ce qu'il a à faire... »
Concepteur: 
Anne Marie Tréal-Bresson
Bernard Tréal
Executant: 
Anne Marie Tréal-Bresson
Bernard Tréal
Temoin: 
Jean-Louis Prat
Organisateur: 
Anne Marie Tréal-Bresson
Bernard Tréal
Effectuations: