Le tunnel mal-aimé

Tags libre: 
chant
inauguration
cérémonie
opéra
Description: 
L’idée de la performance du tunnel mal-aimé est née lorsque nous avons visité les tunnels avec Denis Gibelin, le créateur de no-made, et Valérie Palma. Nous avions parcouru le grand tunnel, l’enfant chéri de Denis, qui est le lieu habituel des activités artistiques de no-made et ensuite, nous sommes allés dans le deuxième tunnel, qui est plus petit, un peu plus éclairé, et un peu caché. Denis et Valérie ont exprimé une sorte de malaise qu’ils ressentaient dans ce tunnel. Et moi j’ai dit : « Ah ! C’est comme un enfant mal-aimé ! » d’où l’idée de le réhabiliter en le baptisant et lui donnant un nom, « le tunnel mal-aimé ». La première partie de la performance, la séparation, se déroule dans le grand tunnel. On commence au centre avec un duo a capella de Haendel tiré de l’opéra Rodelinda, qui est un air de séparation de la soprano et de la contralto. On chante cet air en s’éloignant chacune aux deux extrémités du tunnel. Ensuite, je vais dans le deuxième tunnel, la phase de la superposition et je chante un extrait d’un opéra contemporain de Laurent Petitgirard, Elephant Man, pendant que Valérie dans le premier tunnel reprend seule sa partie du duo de Rodelinda et que Géraldine Le Léannec prépare la plaque en ciment.
Le choix de Géraldine Le Léannec dans cette performance n’est pas un hasard. Elle était l’amie à l’époque de Thierry Boussard, peintre qui traversait une très longue période « éléphant » et elle-même, sculpteur, travaille sur la monstruosité. La troisième et dernière partie de la performance, qui est la construction, se déroule à l’extérieur du tunnel mal-aimé où Valérie a amené tous les spectateurs et participants de la performance et où moi je la rejoins après avoir traversé le deuxième tunnel en chantant l’air d’Elephant Man. Je grave la plaque « Le Mal-aimé » avec la date de la performance et on l’appose. C’est la phase de la construction car c’est le nom qui va donner son identité au tunnel.
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | Capture d'écran tirée de la vidéo de la performance réalisée par Jean-Claude Fraicher | © Sophie Taam | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Concepteur: 
Sophie Taam
Executant: 
Sophie Taam
Valérie Palma
Géraldine Le Léannec
Sources bibliographiques: 
catalogue no-made 2006-2007
Contexte théorique: 
« Si l’on veut toucher un vaste public, disait Dick Higgins, il faut parler le langage de ce public. » Et de conclure que c’est alors la médiocrité qui gagne contre l’art, bien loin que l’art l’emporte sur la médiocrité.
Dans mes projets, je tente, modestement - mais fermement – de montrer que cette fatalité n’en est pas une. Dans l’histoire de l’art contemporain, Fluxus ou John Cage par exemple représente un stade que je qualifierais d’adolescence. Ils ont repoussé les limites de l’expérimentation artistique et, dans le souci de briser les académismes, en rejetant systématiquement les conventions, que ce soit du langage ou de la musique, l’art contemporain s’est éloigné encore davantage du public non-initié, un peu comme l’adolescent se révolte contre ses parents pour trouver son identité.
Cette phase était essentiellement tournée « contre » quelque chose. Elle était nécessaire pour élargir les limites de l’art mais il me semble que l’art contemporain a désormais atteint une certaine maturité apte à recevoir mon travail. Comme l’adolescent qui refuse en bloc les règles, puis les réintègre en les personnalisant en tant qu’adulte, je réintègre dans mon travail des règles : celles du langage, du signifiant. J’utilise, comme Filliou, le langage pour le sens des mots et non leur forme, et j’utilise le chant avec ses règles très strictes du vibrato et la technique lyrique, dans un souci d’esthétisme.
Si les expérimentations précédentes ont été indispensables pour repousser les limites de l’art, elles ont, à mon sens, atteint leur limite en tant que résultat.
Effectuations: 
Documents: 

Nice Matin du 20 et 23 mai 2006

Type: 
Presse
Technique description référence: 
Nice Matin du 20 et 23 mai 2006
TAAM_S
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | © DR | courtesy Sophie Taam

Schéma préparatoire de la performance par Sophie Taam

Type: 
Manuscrit
Technique description référence: 
Schéma préparatoire de la performance par Sophie Taam
TAAM_S
Sophie Taam | trace de la performance "Le tunnel mal-aimé", 2006 | © Sophie Taam | courtesy de l'artiste