Tableau effacé

Série: 
Identité
Type de performance: 
Action
Tags libre: 
Musique
Description: 
Préparation :
Dans la salle de peinture du département « art », mes dessins et gravures, des autoportraits, ont été disposés au sol directement en deux lignes. Dans cette perspective, un tableau noir (de mon enfance) avec des craies de couleur, est posé sur un chevalet noir avec un tabouret de l’atelier. Un pickup attend près d’une des armoires métalliques, à gauche.

Action :
En dehors de cette « mise en scène » ou exposition, il n’y aura aucune autre « théâtralité ». Pas de costume, non plus : un jean habituel et un sweat blanc-crème informe. L’action ne durera que 6 minutes vingt huit secondes, le temps exact du morceau « Sympathy for the devil » des Rolling Stones. L’agitation de la musique ira en crescendo avec l’action sur le tableau.
J’ai tout d’abord, à l’aide de quelques carrés de tissus déchirés, essuyé le tableau. Les empreintes de mes mains sur le tissu, ont été placées calmement au sol entre les deux rangées. Après avoir lancé la musique, je me suis assise au tableau. L’action a été totalement répétitive : tracer des lignes, des ratures, des gribouillages nerveusement, rageusement et effacer la craie, d’une même agressivité, avec les carrés de toile, posés sur ma cuisse. Marquages, effacements et traces laissées. Une énergie primitive en action, une violence rentrée qui se confronte à la figure du tableau, à l’idée de l’œuvre, à la création même. La position assise sera finalement impossible à garder, le tableau perdant son équilibre, les pieds du chevalet dansant sur les dessins, les craies tombant de leur rainure de bois. Mes pieds marcheront sur un dessin. Et la musique s’arrêtera. Dernier effacement avec le chiffon/toile, avant le jugement de valeur. J’éteins le tourne disque. C’est fini.

Critique : Nouvelle interprétation du temps, pour soi, pour l’autre. Pas de longueur. Action concentrée, directe sans théâtralité. Révolte adolescente, claire et nette, face à la vieille école. Se positionner devant le tableau entre le peintre et le professeur : deux situations, deux perspectives refusées d’entrée. Garder le débordement de l’éternelle jeunesse avec le rock and roll. Seule et unique utilisation d’une œuvre musicale existante : je ne me le permettrai plus par la suite.
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Elisabeth Morcellet | photographie de la performance "Tableau effacé", 1979 | photographie : © Jacques Miège | courtesy Elisabeth Morcellet
Concepteur: 
Elisabeth Morcellet
Executant: 
Elisabeth Morcellet
Organisateur: 
Elisabeth Morcellet
Contexte théorique: 
C’est encore de l’élucidation de la peinture et de son histoire qu’il s’agira. Les médiums de la gravure, du dessin et du graphisme sont passés eux aussi à la mode nihiliste. Clin d’œil à Francis Picabia.
L’œuvre n’est qu’un prétexte pour l’acte de monstration et la mise en lumière de l’artiste. L’œuvre n’est que narcissisme.
Effectuations: 
Lieux: 
Date de début: 
1979
6:28 minutes
Topologie: 
Contexte: 

lors d'une présentation du travail artistique en cours, aux professeurs et aux étudiants

Adresse: 
20 avenue Stephen Liégeard
Nice
France
Objets: 
Documents: 

TITRE ACTION sur papier Canson

Type: 
Manuscrit
Technique description référence: 
TITRE ACTION sur papier Canson
58 x 78 cmMORCEL
Elisabeth Morcellet | trace de la performance "Tableau effacé", 1979 | © DR | courtesy de l'artiste

NOTES LECTURES/IDEES… JRP N° 7 (29.08.78/04.79) …. Le masque et le miroir…Art et Rite....L’échange symbolique et la mort....Bataille Théorie de la religion.... JRP N° 8 (12.05.79/12/04.80)…Traverses Panoplies du corps….Le cimetière p...

Type: 
Manuscrit
Technique description référence: 
NOTES LECTURES/IDEES… JRP N° 7 (29.08.78/04.79) …. Le masque et le miroir…Art et Rite....L’échange symbolique et la mort....Bataille Théorie de la religion.... JRP N° 8 (12.05.79/12/04.80)…Traverses Panoplies du corps….Le cimetière paléo chrétien…Moving girl de Paul Virilio….Francis Picabia « il efface devant le public, un dessin exécuté sur une ardoise »….Pierre Paul Lacas « Musique, violence et transgression »…
MORCEL

INTERVIEW : Dominique Carboni, étudiante, née 08.07.58 à Alés s’est prêtée au jeu : j’ai noté deux pages recto/verso lors de l’interview. Elles ont été réinscrites en deux pages recto/verso avec annotation rouge pour commentaire « er...

Type: 
Manuscrit
Technique description référence: 
INTERVIEW : Dominique Carboni, étudiante, née 08.07.58 à Alés s’est prêtée au jeu : j’ai noté deux pages recto/verso lors de l’interview. Elles ont été réinscrites en deux pages recto/verso avec annotation rouge pour commentaire « erroné » (20 mars 1981)
MORCEL

TEXTES GENERAUX impliquant cette action : a- « TROIS POINTS » 23 juin 1980 4 pages sur position artistique « LIGNES GENERALES» notes manuscrites (encre noire) sur travail, quatre pages « REPERTOIRE » notes manuscrites (encre bleue) sur trava...

Type: 
Manuscrit
Technique description référence: 
TEXTES GENERAUX impliquant cette action : a- « TROIS POINTS » 23 juin 1980 4 pages sur position artistique « LIGNES GENERALES» notes manuscrites (encre noire) sur travail, quatre pages « REPERTOIRE » notes manuscrites (encre bleue) sur travail ACTIONS : deux pages « ANONYMAT» note manuscrite (encre bleue) sur travail, une page. « NOTES SUR LA PERFORMANCE » notes manuscrites (encre bleue) sur travail, quatre pages 24 Avril 1981 « OCTOBRE 80 » notes manuscrites (encre noire) sur travail, cinq pages « L’ART EST UN ALIBI » note manuscrite (encre noire) sur travail, 1 page « SITUATION PERSONNELLE EN RAPPORT AVEC LES AUTRES PRATIQUES ARTISTIQUES » notes manuscrites (encre bleue) sur travail : « Perspective de la performance » 1 page
MORCEL