Hommage et bataille avec la foule d'Antony Gormley

Tags libre: 
Anonymat
Description: 
C'est la suite des « Indigents » et sans doute une action réactionnelle, épidermique et irrationnelle.
Je reviens avec la Foule d'Antony Gormley rendre visite aux œuvres de l'exposition Re: Location qui sera démontée demain. J'ai emprunté à la bibliothèque Louis Nucera un ouvrage avec en double page " Le Champ " " The Field " de 1991.

Trente cinq mille figurines confectionnées par des familles de briquetiers mexicains, en partie cuites au soleil. C'est pour moi un honneur de faire connaître cette œuvre, cet artiste, aux personnes rencontrées à la villa durant cette action. C'est également un hommage à l'artiste et à ces familles de briquetiers anonymes.

L'action se poursuit dans la galerie Virtuelle Gaétan Bellevue où elle est commentée et détaillée.
Hervé Courtain | photographie de la performance "Hommage et bataille avec la foule d'Antony Gormley", 2004 | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Hervé Courtain | photographie de la performance "Hommage et bataille avec la foule d'Antony Gormley", 2004 | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Hervé Courtain | photographie de la performance "Hommage et bataille avec la foule d'Antony Gormley", 2004 | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Hervé Courtain | photographie de la performance "Hommage et bataille avec la foule d'Antony Gormley", 2004 | photographie : © DR | courtesy de l'artiste
Concepteur: 
Hervé Courtain
Executant: 
Hervé Courtain
Organisateur: 
Hervé Courtain
Effectuations: 
Date de début: 
11 01 2004
2 heures
Topologie: 
Contexte: 
dernier jour de l'exposition Re:Location
Adresse: 
20, avenue Stephen Liégeard
Nice
France
Objets: 

le carton original avec la phrase d'Antoine Vitez « Ce qui nous reste, c'est la prophétie et même le devoir de prophétie, c'est à dire le sarcasme, l'invective et la prévision, donc la critiques des temps actuels, l'annonce d'autres temps »

Technique description référence: 
le carton original avec la phrase d'Antoine Vitez « Ce qui nous reste, c'est la prophétie et même le devoir de prophétie, c'est à dire le sarcasme, l'invective et la prévision, donc la critiques des temps actuels, l'annonce d'autres temps »