Compost (comment ovuler)

Description: 

La performance Compost (comment ovuler) a eu lieu lors de Pornoise#2, soirée de poésie sonore expérimentale :
- à 20h son/voix/ bruitissimes et théorie de supersupercodes :
transversalités, conférence de Joachim Montessuis. Quels sont les rapports possibles entre la poésie, le son, le bruit, les arts visuels, les nouvelles technologies, la science et la spiritualité ? Comment encore et toujours envisager une expérience globale entre tradition et expérimentation artistique, refusant les catégorisations ?
- à 21h30 Compost (comment ovuler) :
Lucille Calmel, Antoine Boute, Joachim Montessuis, performance spatialisée pour 3 voix, ordinateur, guitare, compost digital et transes
- EROS:AGAPE Séance de massage collectif et installation dispositif multi-écrans de Joachim Montessuis jusqu'au 26 mai

Compost (comment ovuler) :
« performance spatialisée pour 3 voix, ordinateur, guitare, compost digital et transes performance/lecture/corps/son/voix/ordinateur/guitare/bruit/neutre/trance/ depuis les matières et relations générées sur les listes de diffusion internet « compost_23 » et « cu_cu_clan » / ces listes en tant qu'espace de mises en relation d'écrits, images et sons / poésie monstre, sexe et crashée / façons et absences variées et jeux d'êtres à soi aux autres / ces matières (principalement des textes) seront « éditées » ici et là maintenant / c'est-à-dire dispersion de pages afin d'ouvrir un espace à la performance / un espace dans lequel vont se rencontrer trois voix + quelques corps afin d'agir salir agglomérer et par extrême condenser différents langages, douces retenues et disparitions / laisser-aller de cervelles en feu et/ou intestins qui démangent, le making-off (recomposez cela si vous voulez) / la performance consistant en la violente venue de cette rencontre. Opérant avec différents enjeux, constructions et (non) règles organiques / conduite détruite par onanismes, duels et en-communs / 27 minutes ou beaucoup plus ». Les performeurs se servent de textes sur des feuilles de papier qu’ils étalent sur le sol. Ces textes sont leur support de lecture et d’improvisation. Ils les réutilisent à chaque performance ; plus leur état se détériore, plus la lecture est difficile et la part d’improvisation grandit.

Antoine Boute, Lucille Calmel, Joachim Montessuis | photographie de la performance "Compost (comment ovuler)" | © Antoine Boute, Lucille Calmel, Joachim Montessuis | photographie : © DR | courtesy Antoine Boute
Antoine Boute, Lucille Calmel, Joachim Montessuis | photographie de la performance "Compost (comment ovuler)" | © Antoine Boute, Lucille Calmel, Joachim Montessuis | photographie : © DR | courtesy Antoine Boute
Antoine Boute, Lucille Calmel, Joachim Montessuis | photographie de la performance "Compost (comment ovuler)" | © Antoine Boute, Lucille Calmel, Joachim Montessuis | photographie : © DR | courtesy Antoine Boute
Antoine Boute, Lucille Calmel, Joachim Montessuis | photographie de la performance "Compost (comment ovuler)" | © Antoine Boute, Lucille Calmel, Joachim Montessuis | photographie : © DR | courtesy Antoine Boute
Concepteur: 
Antoine Boute
Lucille Calmel
Joachim Montessuis
Executant: 
Antoine Boute
Lucille Calmel
Joachim Montessuis
Effectuations: 
Lieux: 
Date de début: 
15 03 2007
30 minutes
Topologie: 
Contexte: 
1ère édition du festival Indisciplines, 1er temps fort consacré à la poésie sonore, en résonance avec le 10ème Printemps des poètes.
Adresse: 
Nice
France
Objets: 
Documents: